Notre fini ne se dissout pas au sein de l’Infini. Il se detend, Cela s’ouvre.

Notre fini ne se dissout pas au sein de l’Infini. Il se detend, Cela s’ouvre.

” Il connait alors sa „forme” que lui donne l’Infini, sans que votre structure l’enferme. L’Infini informe le fini, Cela ne l’enferme jamais au sein de sa finitude. ” Jean-Yves Leloup

Loneliness

jeudi 10 decembre 2009

Equanimite .

Trop souvent, li  et la, regardant l’univers tel qu’il nous apparait, nous refusons de croire qu’en bien etre reside, fondamentalement, LA BONTE.Pourtant, cette graine, ce germe, sans pas d’ doute serieusement entrave Avec son essor pour etre surpris clairement au quotidiens de les existences, VIT, bel et Correctement, dans ma profondeur de tout etre.Nous observons une monde et ne percevant de principal que l’egoisme, J’ai colere, l’envie, J’ai jalousie, l’attachement aux desirs, a toutes les plaisirs… J’ai fierte, l’orgueil…. Nous critiquons, nous nous insurgeons, nous revoltons… voire, nous nous desolons… sans constater que LE REMEDE se voit, en notre propre coeur et n’attend que notre attention , ainsi, notre INTENTION.

Ce remede, vraiment simplement, ne reclame que cette intention de pratiquer lucidement, L’EQUANIMITE de une c?ur.

Nous parlons tous, d’attitude ouverte, pour c?ur ouvert… c’est deja magnifique… Toutefois avons-nous, vraiment, eliminer toute partialite ?

Portons-nous, vraiment, envers tout cela existe en permanence de cet ici et maintenant, votre regard bienveillant, ouvert, accessible, blackplanet compassionnel, empli de cet Amour que nous reclamons incessamment, concernant nous-memes ?

Avons-nous elimine de la esprit, de des mentalisations, bien et cela pourrait nous porter a privilegier tel ou tel aspect d’une chose ou d’un etre, sans Realiser pour difference, sans prejuger d’un quelconque bien fonde, sans se re re « cette raison ceci reste bon-pour-moi », « cela n’est jamais bon-pour-moi » ?

Avons-nous elimine des attitudes preferentielles d’attachement et d’aversion ?

Avons-nous suffisamment reflechi, medite, sur claque que des que nous relions des attitudes au moindre prejuge qui s’eleve en des pensees … des que nous relions des attitudes a toutes les moindres pensees de distinctions, de preferences… nous mettons un terme pour l’ouverture, a l’equanimite pour notre c?ur, bloquant du quelque sorte la germination, J’ai floraison et l’epanouissement d’une BONTE FONDAMENTALE pour l’etre….

Et donc, via defaut de pollinisation, de l’ensemble des etres…

Et si nous meditions….

31 commentaires

Votre lama disait „nous saurons que nous aurons vraiment une vue equanime, lorsque voyant un humain, nous ne discriminerons pas entre le fait que nous voyons un homme ou de la femme”

excellent j’en suis pas encore la(surtout si c’est de soeur ;-))) )

je t’embrasse chere Mutti et merci concernant Le rappel

Votre grand lama, pour grosse sagesse… sans nul doute… portant l’equanimite jusqu’a « la vue »… certes, en ce physique, j’ n’en parle pas la non Pas… )

Et aussi, sans l’opportunite pour discerner Notre sexe des etres qui m’entourent, J’me sentirais quelque peu… extraterrestre . 😉

Ma reflexion meditative SE BORNE, pour le moment present, a adopter Le regard alors spacieux que possible dans le but d’agir au sein d’ une totale disponibilite envers et cela se presente… sans negliger claque qu’ici et i A present coexistent Un feminin et Votre masculin et que, l’un et l’autre, se percoivent « differents »… concernant autant, l’agir bienveillant s’instaure du toute equanimite et l’amour reste egal.

Peut-etre que « l’age » me permettra pour ne plus avoir pour discriminer entre « votre male » ou « de femelle » concernant manifester de l’amour et de ma compassion… avec Grace a vigilance et lucidite… Correctement evidemment… 😉

Merci a toi cher Frederic,Je t’embrasse tendrement.

Tes mots me renvoient pour le sujet ” qui suis je ?”et celui i  de votre serviteur „qui reste y ?”

Chaque fois que nous definissons Le „je” il determine la regard Avec un chacun.

Par consequent trop „je” parle Lise , lequel lit tes mots, „tu” es Mutti , lequel les ecrits.Il est pourtant Le espace avec ses tous les mots, ce „rien” qui contient”tout” ou ” Nous sommes d’argent „.

Vient du coup votre chant, 1 parfum, comme votre silence que portent leurs mots eux memes, qui nous englobe et nous depasse du nous reliant.Nous nous sentons Vivants, vibrants .

Lorsque une chemin eclaire avec Un regard du c?ur et pas vrai celui pour l’esprit, s’elargissait pour l’ infini de sa beaute quelques paysages humain, qu’il serait agreable de voyager sans dire a l’autre, de l’autre a soi, enrichissant moment les pas ou chemine ce ame…Merci Mutti concernant cette note , lequel me permet d’elargir ma vision…Je t’embrasse.Virginie.

C’est votre chemin vers l’inaccessible etoile que tu nous proposes la et Cela va reclamer bien des meditations. J’ t’embrasse.

se BORNER est Le bien equanime ? lol

je t’embrasse chere Mutti non bornee 😉

Merci pour bien c?ur chere Lilou, pour le monde c’est doux pour percevoir que des mots peuvent etre recues au sein d’ Le sentiment de « reliance »…Oui, Un « je » que nous partageons pour sorte indivise, determine cette regard via un chacun et c’est bien Afin de Ca que l’intention pour s’exercer pour l’equanimite se pose presque tel de urgence, celle de se relier pour Notre paix de l’esprit, la ou se tient l’impossibilite de la violence, la ou aussi « Notre mental » qui, li  et Aujourd’hui nous offre l’opportunite de communiquer se repose enfin et se manifeste calmement…Tendrement

C’est mon emmenagement qui te remercie Virginie… tes mots traduisent de approche consciente une necessite d’un regard appreciant Un week-end c?ur pour c?ur, d’etre a etre… meme s’il apparait que tu poses ce possible du conditionnel… Pose ton intention du centre pour ton regard et tout l’amour dont tu disposes concernant discerner la beaute d’un etre, aussi trop votre etre ignore encore sa beaute…Tendresse

Est-elle veritablement inaccessible une telle etoile, douce et tendre Amie-Ariaga ? N’emanons-nous aucun une Presence ? Certes, nous ne pouvons Ce parcourir que trop nous cessons pour permettre en nos c?urs et des tetes que tous les assauts d’un mental agite dirigent des attitudes et les actes… Oui, meditons, longuement et patiemment… j’ t’embrasse tendrement.

Ah Ah Ah . Tu me nargues . ) Pourtant j’ ne bouderais pas. LOL 😉

„votre borne” n’etait gu dans mon esprit, semble s’ franchement posee par rapport i  ma reflexion meditative.

Share This:

Bookmark the permalink.